mardi 17 octobre 2017

Eté indien, château fort et couleurs d'automne



Nous avons profité de cette belle journée de dimanche pour aller se balader dans la forêt et monter à l'assaut des châteaux de Ribeauvillé. Et, si la montée à travers le vignoble est un peu rude, le paysage est superbe. Les filles ont un peu râlé, mais finalement, elles ont bien marché. Elles ont rempli mes poches de glands, châtaignes et petits cailloux en tout genre "pour faire du bricolage, maman". On a pique-niqué à côté du château du Giersberg, puis on est allé explorer le château St Ulrich. 


On est parti à l'assaut du donjon, mais on ne faisait pas les malines, toutes les 3 dans les escaliers tout raides, j'aurais dû envoyer MrGeek ^^ La vue sur la plaine d'Alsace, là haut, est absolument sublime. Ce château est très sympa, car même en ruines, il y a plein d'endroits, passages secrets, escaliers cachés à découvrir.

La forêt et le vignoble avec ses couleurs dorées, c'est un spectacle vraiment magnifique !











(quelques conseils si vous souhaitez faire cette balade ici)


jeudi 12 octobre 2017

Instantanés #Septembre 2017

Comme chaque année, Septembre est un mois riche et intense. J'ai du mal à réaliser qu'on l'a commencé sous le soleil, les pieds dans le sable, il me semble qu'une éternité s'est déjà écoulé depuis ces derniers jours de vacances...

En septembre, il a fallu reprendre le rythme de l'école, et avec la rentrée au CP de Pimprenelle, on se lève tous encore plus tôt, dur, dur ! Il y a eu toutes les invitations aux anniversaires des uns et des autres pour les filles. Il y a eu les Journées du Patrimoine, et une visite de la Cour d'Appel de Colmar, qui a intrigué Pimprenelle.

Il y a eu un doux weekend, sous le soleil de l'été indien avec les cousins, des chevaux à pédales, des glaces et une balade au château.

On a repris le rythme de nos mercredis à la maison, avec cette année, de la gym pour Pimprenelle, et rien pour ma PomPom, qui a besoin de se reposer.

Et puis, on a été cueillir des pommes, j'en ai profité pour cuisiner une tarte aux pommes et de la compote.












lundi 9 octobre 2017

Les Chipettes #Automne 2017

Encore une fois, l'été aura fait pousser les filles comme des petits champignons, et pas seulement en taille ! En ce début d'automne, voici quelques mots sur mes chipettes adorées.

Pimprenelle

- aborde sa première année de CP avec quelques angoisses mais beaucoup d'enthousiasme et d'excitation

- a choisi cette année de faire de la gym et plus de danse, je suis un peu triste, mais bon, c'est son choix !

- passe son temps à parler, du matin jusqu'au soir, et même pendant son sommeil, je me demande bien comment elle fait à l'école ^^


- est une petite fille très attentive aux autres, elle a de la peine quand elle voit un enfant pleurer. La semaine dernière, elle a vu un "grand" qui pleurait dans la cour, alors elle a été lui demandé ce qu'il avait, il paraît qu'il est toujours puni. "Ca doit être dur, maman, quand même, d'être toujours puni". Ma petite fille au grand coeur <3

- a voulu couper ses cheveux pour son entrée au CP, on a quand même gardé un carré long :)

- apprend doucement à apprivoiser ses tempêtes et ses colères, on se dit toutes les deux qu'elle est une créature aquatique, de la mer et des tempêtes, et ça l'aide à s'accepter aussi comme elle est


- se passionne pour un tas de choses, l'espace, le système solaire, la nature, les animaux, mais aussi la mode. Elle s'amuse à créer ses collections de robes, ou de bijoux, elle imagine mille détails et elle voudrait bien d'ailleurs que je les réalise, mais mes talents de couturières sont bien limités !


PomPom

- est vraiment fatiguée par ce nouveau rythme ... comme sa sœur commence maintenant à 8H, on la lève elle aussi plus tôt, ça, plus le fait qu'elle ne fasse plus de sieste cette année, ce n'est pas rare qu'elle s'endorme directement dans la voiture à 17H. Et du coup, avec cette sieste décalée, ça reste compliqué de la coucher le soir ...

- est une petite fille, rigolote, câline et hyper serviable, elle est toujours volontaire pour m'aider à mettre la table, vider le lave-vaisselle ou faire la cuisine,

- adore tremper ses frites dans la moutarde, l'extra forte ! Elle qui n'aime presque rien ^^

- ne rêve que d'aller au parc pour faire du toboggan et de la balançoire

- collectionne les doudoux licorne

- vénère toujours autant sa sœur. Quand on lui demande ce qu'elle veut faire, son premier réflexe, c'est de demander "Et Pimprenelle, elle fait quoi ???", et elle répond systématiquement "D'accord, moi je veux faire comme Pimprenelle".

- a toute une bande de petites copines trop choux à l'école, elles sont rigolotes à observer ces mini-puces qui se racontent des secrets et se font des bisous.



dimanche 1 octobre 2017

Cueillir des pommes



Pour la semaine du goût à l'école, PomPom est revenue mardi, avec un petit mot nous demandant de ramener 2 pommes pour que les enfants puissent fabriquer une compote. Je me suis dit que, pour une fois, au lieu de nous contenter d'aller les acheter, nous pourrions aller les cueillir nous-mêmes.

Et hop, direction les Vergers de la Fecht, pas très loin de chez nous, pour une chouette balade du mercredi. Je dois vous avouer que c'était une grande première pour moi comme pour les filles. Ce jour-là, on pouvait ramasser 3 variétés de pommes : des Golden, des Jonagold et des Fudji. Les filles étaient excitées comme des puces, elles voulaient ramasser toutes les pommes qu'elles voyaient, et il y en avait beaucoup !

On a découvert qu'un seul pommier pouvait produire un nombre impressionnant de pommes, que finalement, les pommes bien lisses, bien rondes qu'on trouve dans les magasins, ce ne sont pas les plus nombreuses, mais que les autres un peu moches, un peu biscornues, sont tout aussi délicieuses !

On a ramassé presque 4 kilos (qu'on a payé 0,80€ le kilo), les pommes sont vraiment délicieuses, certaines un peu acidulées, d'autres plus sucrées, je me régale à les croquer, et Pimprenelle aussi. 

Au programme de ce dimanche, compote et tarte aux pommes :)










mardi 26 septembre 2017

Obéissance


En ce moment, Pimprenelle est une petite tornade, elle est pleine de colères et de tempêtes, elle conteste les règles et teste les limites. Et moi, face à cette petite personne en furie, je me questionne. Pimprenelle a un sens aigue de ce qui est juste et injuste (avec parfois ses propres interprétations ...), elle déteste les règles et passe son temps à négocier Elle me dit sans cesse "maman, j'en ai marre, toujours des règles, encore des règles, on doit faire ci et ça, pourquoi je peux pas décider ????"


Du coup, je m'interroge moi aussi ...Qu'est-ce qu'il est juste et légitime d'imposer comme règles aux enfants, quelles sont celles nécessaires à notre vie de famille, à notre équilibre, dans quelle mesure doivent-elles obéir "au doigt et à l'oeil", sans discuter ? Quelle place pour leurs colères, mauvaise humeur et frustration ? Quelle place pour leur rythme, leurs envies ? Est-ce que finalement, on n'est pas bien plus exigeant et impatient avec eux qu'on ne l'est avec nous même ???

Il y a des jours où j'ai l'impression de passer mon temps à leur demander de se dépêcher, de mettre mettre leurs chaussures toute suite, là, maintenant, de ne pas faire ceci, pas faire cela, "met ton pull / tes chaussettes", "on ne mange qu'un dessert", "pas maintenant", "je n'ai pas le temps", au point où ça en devient invivable pour tout le monde.


J'en viens à me demander pourquoi on leur impose / s'impose toutes ces règles ...  

Bref, je traverse une grosse phase de remise en question par rapport à notre vie de famille, et même plus généralement à la vie et ce qu'on veut en faire, ce que je veux transmettre à mes enfants et aux adultes que j'aimerais qu'elles deviennent.

Est-ce que je veux vraiment en faire des petits soldats qui obéissent au doigt et à l'oeil, dans la seconde, sans réfléchir ? A part sur les questions de sécurité (quand je crie stop face à un danger, elles doivent obéir sans réfléchir) et d'hygiène (brosser les dents, c'est tous les jours et ça ne se négocie pas), franchement, pour tout le reste, je trouve que ça se discute et ça se négocie en famille. Bien sûr que, parfois, ce serait plus confortable et moins épuisant de ne pas perdre 10 minutes pour expliquer le pourquoi du comment, ni même devoir répéter tous les jours la même chose, mais si on se pose un peu, 9 fois sur 10 on s'aperçoit qu'on se prend la tête pour rien et qu'on en oublie l'essentiel : profiter de notre vie.

Est-ce que c'est grave si elles ne sont pas assises correctement sur leur chaise ? On en a conclu ensemble que non, mais c'est embêtant, car la conséquence, c'est que tout tombe par terre et que c'est embêtant à nettoyer, donc on fait un effort.

Est-ce que c'est grave si PomPom veut deux bols de céréales pour le dessert ? Est-ce que cela vaut vraiment le coup de se battre avec elle, de la forcer ?

Est-ce que c'est grave si elles ne veulent pas aller au bain, là tout de suite, maintenant, qu'elles veulent jouer un peu plus longtemps, qu'on regarde un dernier dessin animé ?


Maintenant, ma règle à moi, c'est que quand je n'arrive pas à trouver une explication rationnelle, logique et juste au pourquoi, alors, c'est qu'on peut lâcher l'affaire.

Et d'ailleurs, je me rend compte que quand Pimprenelle a compris mon point de vue et pourquoi c'était important, les tempêtes s'apaisent et elle n'en garde pas de frustration. Avec PomPom, question de caractère, mais je crois qu'elle se plie plus facilement au cadre, et qu'elle ressent moins fort ce sentiment d'injustice (sauf quand on veut lui enlever son ketchup ou ses céréales ^^).

Reste le problème de la répétition, mais j'avais un prof au Collège qui nous disait sans cesse "la répétition est pédagogique", alors ... on prend son mal en patience et ... on répète :) (même si parfois je hurle que j'en ai marre de répéter tout le temps la même chose, oui, oui, il m'arrive de hurler ^^). 

Je préfère perdre du temps à répéter si c'est pour faire de mes filles des adultes autonomes, qui savent prendre des décisions, réfléchir et exercer leur sens critique (du moins, c'est mon argument rationnel, quand j'essaye de relativiser pour ne pas me laisser submerger par la fatigue et la frustration ^^).



dimanche 17 septembre 2017

#insta-rentrée - 4 - La grande école


Cette année, c'était une rentrée importante pour ma Pimprenelle, qu'elle attendait avec autant d'excitation que d'angoisses, l'entrée au CP. 


On a laissé tomber la section bilingue parce qu'il paraît que Pimprenelle est trop rêveuse, créative, elle aime prendre son temps et a besoin d'attention et le rythme en bilingue ne lui aurait pas convenu (hum ... moi je voyais pas bien en quoi ça n'était pas compatible avec le bilingue, mais, comme il y a peu de chance qu'on reste toute sa scolarité en Alsace, on n'a pas forcé, ça n'était pas bien grave pour nous, même si, personnellement, cette manière de juger les enfants, de leur imposer une pression dingue et de manquer de souplesse, je trouve ça grave pour notre Education Nationale ...). Bref, ma Pimprenelle est une petite fille curieuse et pleine de vie, mais qui a du mal à rentrer dans les cases de l'école (comme beaucoup d'enfants finalement ...). 

J'avais un peu peur qu'elle soit triste de ne plus être avec ses copains et copines, mais, si la première journée a été un peu difficile, Pimprenelle est aussi une petite fille hyper sociable, qui déteste être seule, je savais donc qu'elle trouverait des solutions. Elle retrouve ses copines préférées à la récréation et à la cantine, et elle s'est plutôt bien adaptée à sa nouvelle classe.

Il paraît que la maîtresse est rigolote et qu'elle fait des blagues. Pimprenelle adore l'univers des alphas, et ici, on apprend à lire avec Taoki, un petit dragon mignon, qui est même en peluche dans la classe. La maîtresse est chouette, avec plein de belles idées. Elle est branchée à fond sur les neurosciences dans son approche des enfants et de leurs apprentissages, elle aime le yoga et la relaxation pour aider les enfants à rester concentrés, ils vont participer à un concours d'architecture, aller à la piscine, faire des percussions, se balader en forêt, etc ...

Pour le moment, Pimprenelle est enthousiaste et elle se fait bien au rythme du CP.



Ma PomPom, elle, est rentrée chez les moyens, elle n'avait pas tellement envie de retourner à l'école, et serait bien restée encore avec papa et maman. Mais elle a été courageuse, on a repris nos petites habitudes, le petit coeur dessiné au creux du poignet pour se donner du courage. On a eu la surprise de découvrir le jour de la rentrée la nouvelle organisation de l'école, il n'y a plus que des classes petites section / moyenne section et PomPom, elle, retrouve la même classe que l'année dernière et les mêmes maîtresses, dont celle de français qui est si peu chaleureuse et accueillante ... Bref, compliqué pour PomPom de s'y retrouver ... En plus, ils ont éclaté tous les enfants dans les différentes classes, et elle ne retrouve qu'une de ses copines (heureusement, sa préférée). Nous qui avions connu une première année tout de même compliquée (PomPom a beaucoup pleuré, particulièrement les jours de la maitresse de français, comme c'est bizarre ...), je n'ai pas été ravie de me retrouver dans les mêmes conditions que l'année dernière ... l'impression de répéter un peu la même chose. 

L'intérêt, si j'ai bien compris, c'est que les plus grands puissent aider les petits (mais à tout juste 4 ans, je vois pas bien ...) et qu'ils puissent travailler en demi-groupe l'après-midi (sachant que ma PomPom est épuisée par le nouveau rythme sans sieste et qu'on sait que les enfants sont moins concentrés l'après-midi, je vois pas bien non plus ...). 

Allez, on verra bien, on se laisse une chance, on va essayer de positiver et de prendre les choses du bon côté ! PomPom, elle, a l'air de s'y faire finalement et c'est bien le principal.

Et chez vous la rentrée ?



jeudi 7 septembre 2017

Instantanés #Août 2017

En Août, on a beaucoup profité des belles et chaudes soirées d'été, pour éviter le monde et fuir la grosse chaleur de la journée. On s'est baigné à la rivière, on a goûté à toutes les gourmandises de la Confiserie Florian, on a été à la Nuit des Etoiles, observer Saturne, la Lune et Jupiter, on a vu deux superbes feux d'artifices dans la baie de Cannes, on s'est levé tard, et on s'est couché tard aussi. On a découvert de nouveaux endroits qu'on n'avait encore jamais visité, la jolie villa Ephrussi de Rotschild, et ses magnifiques jardins. On a bricolé et bidouillé pas mal de choses avec les filles.
J'ai laissé mes poulettes avec leur papa quelques jours pour un retour au travail qui fut intense et très très piquant. Et puis, j'ai filé les rejoindre et on a savouré tranquillement cette dernière semaine de vacances au soleil, les pieds dans le sable. On a un peu oublié de préparer la rentrée, et c'était chouette aussi :)