jeudi 31 décembre 2015

Les Marchés de Noël #3 Les Dominicains

Oui, je sais, aujourd'hui, c'est le dernier jour pour visiter les marchés de Noël de Colmar, mais peut-être cela vous donnera-t-il envie de programmer une petite escapade par ici en 2016.


Le marché de Noël des Dominicains est le plus grand, et le plus aéré. C'est aussi le premier, l'historique. Il est adossé à l'Eglise des Dominicains, avec un grand sapin de Noël au milieu.


On y trouve beaucoup d'artisanat, mais aussi, vous l'aurez compris, beaucoup de bonnes choses pour se régaler (vin chaud, poêlée alsacienne, manalas, bredalas, bretzels et autres gourmandises).

Parmi mes stands préférés, il y a le grand stand de décorations de Noël, toutes plus jolies les unes que les autres, les bonbons des Vosges, les magnifiques mobiles de Noël qu'on ne regarde qu'avec les yeux. Et il y a enfin la petite roue, qui ravira les enfants.

lundi 28 décembre 2015

Les bonhommes en pain d'épices



J'avais dit dans ma liste d'envies que je voulais faire une maison en pain d'épices, je pense que ce sera pour l'année prochaine. Cette année, j'ai opté pour les petits bonhommes en pain d'épices, et je ne suis pas mécontente du résultat. Ils sont plutôt mignons et très bons.

jeudi 10 décembre 2015

Les marchés de Noël de Colmar #2 La place de l'Ancienne Douane

Cette fois-ci, je vous emmène sur le marché de Noël de la place de l'Ancienne Douane, que j'aime particulièrement pour son cadre. Cette place est magnifique, avec sa fontaine, la rivière, les belles maisons alsaciennes qui l'entourent et l'Ancienne Douane, évidemment.

Ici, on y trouve plus d'objets d'artisanat, mais aussi, comme toujours, de quoi se régaler. D'ailleurs mes deux stands préférés sont ceux de la pâtisserie Lorber (leur boutique est juste derrière et vend des pâtisseries alsaciennes traditionnelles), et de la chocolaterie Bockel (ils ont aussi une boutique place des Dominicains), qui propose de la pâte à tartiner maison, vous pouvez emmener votre pot et le faire remplir à la fontaine de chocolat (!!!!). J'aime aussi beaucoup le stand qui propose le thé de Noël Gaïa.

mardi 8 décembre 2015

{DIY} Rudolph, le renne du Père Noël


























Par ici, on est en mode Noël à fond. Il faut dire qu'avec les marchés de Noël, la ville qui brille de mille feu, la magie est bien là. Avec Pimprenelle, on a trouvé un tuto sympa  sur Pinterest, pour faire des petits "Rudolph", le renne du Père Noël au nez rouge.

lundi 7 décembre 2015

L'endormissement POINT SOMMEIL #4





















Ici, le sommeil, surtout celui de ma Poussinette, ça a toujours été une histoire compliquée ... (les premiers chapitres sont ici, ici et ).

Si nos nuits se sont largement améliorées - et heureusement, car je crois que j'étais en train de devenir maboule (si, si, le manque de sommeil, ça rend dingos à force) - on en est encore à en moyenne un réveil par nuit. Si pour certains, au bout de 2 ans, ça semble affreux, pour nous, c'est juste merveilleux. Une nuit presque complète, un réveil en général rapide, joie et bonheur !

Oui, MAIS ....

Un gros gros MAIS tout de même : la phase d'endormissement est toujours très très compliquée. Ma Poussinette est une petite fille, qui, la nuit arrivant, a beaucoup beaucoup d'angoisses. Elle a du mal à lacher prise et à s'endormir paisiblement.

Si aujourd'hui, elle accepte tranquillement le rituel de l'histoire du soir, avec sa soeur, ensuite, c'est fiesta. Si je la laisse seule dans sa chambre avec sa soeur, elle se relève presque immédiatement et vient me rejoindre au salon, elle veut grimper sur mes genoux, faire un câlin, jouer, mais pas rester dans sa chambre. Elle fait des aller-retour, un bisou, au lit, "à boire", pipi, etc .... Et si on la force à rester dans sa chambre, en se fâchant un peu, elle hurle, et pas les "hurlements classiques" du "je veux pas dormir", non non, elle est capable d'hurler à s'en faire vomir, ce qui est très loin d'être une solution acceptable. Elle est têtue et obstinée, elle n'abandonne pas !

Donc, on a le choix entre rester près d'elle jusqu'à ce qu'elle s'endorme, en général il nous faut presque une heure .... ou lâcher l'affaire et l'avoir dans les pattes jusqu'à point d'heure, et de toute façon il faudra rester près d'elle jusqu'à ce qu'elle s'endorme, mais bon, là, en général c'est beaucoup plus rapide ... il faut dire qu'à 22H30, 23H, normal quoi...

Pimprenelle, avant cette année de moyenne section sans sieste, ne s'endormait jamais très tôt non plus, par contre, elle est toujours restée paisiblement dans sa chambre, soit à regarder des livres, soit à jouer tranquillement. Avec Poussinette, cette solution est inenvisageable, malheureusement. Elle n'aime pas être seule, mon bébé koala

Tout ça pour dire que, avec MrGeek, on est blasé de ne pouvoir jamais avoir de soirée tranquille et paisible. Et donc, on a le choix, entre se coucher à pas d'heure pour avoir l'impression d'avoir un peu de temps pour nous, ou se coucher à une heure décente, en ayant l'impression de n'avoir rien fait, et je vous passe la joie et le bonheur de devoir gérer la vaisselle, linge ou le ménage avec une deux ans dans les pattes ...

Il paraît que tout passe, mais je vous avoue que, là, c'est long !!!




samedi 5 décembre 2015

Les marchés de Noël de Colmar #1 La Place Jeanne D'Arc


Les marchés de Noël de Colmar, je vous en avais déjà parlé ici, en vous donnant mes petites astuces pour les visiter avec de jeunes enfants. Cette année, je me suis dis que j'allais vous les présenter chacun avec leurs spécificités, histoire de vous donner envie de venir dans notre jolie ville :)

Il n'est pas très grand, ses allées étroites sont toujours noires de monde, mais je crois que le marché de Noël de la place Jeanne D'Arc est l'un de mes préférés.

Formages, pains d'épices, vin chaud, bonbons, miel et autre baguettes flambées et manalas ... On y trouve tout ce qu'il faut pour se régaler.

Moi, j'aime particulièrement les bonbons des Vosges, et le petit stand qui fait un jus d'orange chaud au miel et aux épices délicieux. Les filles, elles, adorent le stand qui fait les brochettes de fruit au chocolat (pas très alsacien, mais gourmand à souhait !). Et puis, bien sûr, il y a la chèvre, qu'on ne manque jamais de saluer.


















mardi 1 décembre 2015

Les petits villages de l'Avent



Je suis donc cette maman qui passe sa soirée du 30 novembre, à découper, coller et remplir 48 petites maisons en papier (oui, oui ...). En vrai, j'en ai fait un tout petit peu moins, je compte compléter le village au fur et à mesure, je profite qu'elles ne savent pas encore bien compter ^^ Mais j'adore Noël, je n'y peux rien. Je pourrais me contenter d'un calendrier tout fait du commerce, je pense que les filles ne seraient pas déçues, mais j'avoue que, finalement, même si c'est fait un peu "à l'arrache" et que j'ai terminé à point d'heure ... hum ... j'y prend aussi beaucoup de plaisir. C'est toute la magie de Noël !

J'ai choisi pour Pimprenelle les jolies maisons du blog de , celles de l'année dernière (mais toutes ses créations sont absolument adorables !). Pour ma Poussinette, c'est le modèle de maisonnettes, trouvé ici, et tout simplement imprimées sur du papier coloré.

Petits conseils au passage, si comme moi vous êtes un peu "à l'arrache", mieux vaut privilégier celui de Zü, bien plus facile à assembler. Du papier un peu plus épais aurait sûrement un peu aidé aussi !

Pour que les villages soient un peu plus animées, j'ai farfouillé dans les caisses de Playmobil de mon enfance (merci aux frangins qui ont tout bien conservé !), et j'ai trouvé de quoi faire une forêt enchantée, petits lapins mignons, faons, ane, écureuils, champignons, ... et même un traineau !

Ce qui est génial, c'est qu'en plus des petites douceurs glissées dans les maisons (cette année, j'ai opté pour le 100% consommable, vu ce que deviennent les multiples jouets et bricoles qui trainent à la maison ...), c'est que les petites villages deviennent des terrains de jeu formidables pour les filles. Elles étaient enchantées et Pimprenelle a adoré jouer avec les personnages (l'avantage de celui de Zü, c'est qu'on peut simplement glisser les toits sur les maisonnettes, pas besoin de les déchirer pour se régaler !).

Je vous souhaite de doux moments en famille 







samedi 28 novembre 2015

{Des mots doux} Histoires d'avenir et de docteurs

Pimprenelle, qui joue avec sa petite soeur ..."Tu veux faire quoi ? Pâtissière ou bricolagère ? " Pimprenelle, fan de DIY !

❤  ❤  ❤  ❤  

"La maman de N. elle est à l'hôpital

Ah bon ? Qui t'a dit ça ?

La maîtresse, elle a dit qu'elle a perdu ses os"


(mmmm .... réflexion intense dans ma tête, puis, je visualise la maman de N. avec son gros ventre ... qui a donc plus vraisemblablement perdu les eaux ^^ Et, en fait, après enquête, c'était à la garderie, le papa qui a appelé pour prévenir l'école, Pimprenelle a saisi la conversation au vol ^^)


❤  ❤  ❤  ❤  

Pimprenelle joue au docteur "Oh, maman, tu as de la fièvre, attends, je te granule". (Et pourtant, on n'est pas des adeptes de l'homéopathie à la maison ^^)



vendredi 20 novembre 2015

{DIY} Une couronne de Fée de l'automne

Je n'ai pas souhaité m'exprimer ici, sur les terribles évènements qui ont frappé Paris, tristesse, sidération, peur, colère, et puis cette énorme lassitude, pas la force d'écrire, les mots qui ne venaient pas, comme sous le choc... Aujourd'hui, je retrouve le chemin de mon blog, pas tout à fait comme hier, mais en essayant comme tout le monde, de saisir le bonheur là où il se trouve ❤























Avec les filles, pour s'occuper pendant les vacances de la Toussaint, on a ramassé des jolies feuilles d'automne, de toutes les couleurs, puis on a cherché quoi en faire. On a farfouillé sur Pinterest, et on est tombé sur un tutoriel pour une couronne de feuilles, plutôt pour décorer la maison, mais évidemment Pimprenelle a voulu en faire une couronne de fée de l'automne. Allez, hop, c'est parti pour un petit DIY d'automne tout mimi !

Pour fabriquer cette couronne, il vous faudra :

* des feuilles, de toutes les couleurs, (de préférence pas trop grandes, sinon, avec le temps, elles tombent un peu, et c'est moins joli)

* une assiette en carton

* de la colle (moi, j'utilise toujours mon petit pistolet à colle, idéal pour des petits bricolages rapides)

* un joli ruban

On commence par couper le centre de l'assiette, pour que la couronne tienne sur la tête de l'enfant. Puis on colle les feuilles (je l'ai déjà dit, mais mieux vaut des feuilles de la largeur de la couronne, pour un résultat plus joli). Et on finit en collant un joli ruban à l'arrière, Pimprenelle le voulait très long et très gros, sa soeur plus petit, j'ai simplement fait un noeud, et j'ai collé le ruban à l'aide de mon pistolet à colle.

Les filles étaient folles de joie et ont porté leurs couronnes toute la journée, même au supermarché :)












samedi 7 novembre 2015

Un accrobranche pour les petits

Ma Pimprenelle est une grand aventurière, une petite intrépide qui aime se faire peur et se dépasser. Les Vosges étant tout prêt, on fait souvent des balades en forêt, et bien sûr, des accrobranches, ce n'est pas ce qu'il manque. En trouver un adapté à un enfant de tout juste 4 ans, et un petit mètre, ce n'est pas si simple. Nous en avons testé deux : celui du Lac Blanc et celui du Schnepfenried. Voici l'avis de Pimprenelle et le notre sur ces deux expériences.


Nous avons d'abord testé celui du Lac Blanc (ici). 

Quand Pimprenelle a vu le parcours dans les arbres, elle a immédiatement voulu y grimper. Aucune hésitation de sa part. On a été gentillement accueillie par un moniteur qui a équipé Pimprenelle - casque, harnais - et qui nous a montré comment l'accrocher et la décrocher sur la ligne de vie. Il a pris le temps de l'accompagner sur le début du parcours pour lui montrer comment franchir les obstacles et faire circuler son câble.

Pimprenelle s'est vraiment éclatée pendant une heure, elle a alterné les deux parcours possible pour les "Oursons", le vert et le bleu. Au bout d'une heure, elle était claquée :)

Sur le parcours vert, vous êtes toujours à côté de vos enfants. Il y a une mini tyrolienne qui peut faire un peu peur aux plus craintifs, mais il est sans grosse difficulté.

Le parcours bleu est un vrai parcours à sensation pour les plus jeunes, avec des passages très en hauteur, loin des parents, avec mini tyroliennes, filets, pont suspendu, ... On a une petite audacieuse et téméraire, elle a évidemment adoré ! Moi je flippais un peu de la voir si loin et si haut, mais elle a géré comme une chef le passage de câble avec la poulie.

En bref :

Parcours accessible dès 3 ans. Pour info, Pimprenelle l'a fait à 4 ans et elle mesure 1m. C'était parfait, mais il y avait des enfants plus jeunes sur le parcours, si vous avez des petits téméraires. 

Un système baudrier / poulie qui est suffisant, même si à première vue, pas le plus sécurisant (Pimprenelle s'est retrouvée la tête à l'envers, et tout a bien tenu !). La poulie est un peu lourde, mais finalement, on la portait pour Pimprenelle sur le chemin et elle s'en est bien sortie. Elle n'a jamais été coincée à un obstacle car elle n'arrivait pas à faire avancer son câble.

On a payé 10€ pour l'heure. Et Pimprenelle avait largement son compte !

Il y a de quoi se restaurer sur place, et des tables de pique-nique.

On peut se balader facilement en forêt autour du site, qui est facilement accessible. En plus, au même endroit, part le sentier Pieds Nus que j'ai très envie de faire en famille.


On a beaucoup aimé !







Et deux petites vidéo pour finir :



Quelques semaines plus tard, à l'occasion d'un pique-nique au Schnepfenried, nous avons testé également le parc accrobranche de la station (ici).

Cette fois-ci, un seul parcours à la disposition des touts-petits, et une heure vous coûtera 5€. L'équipement est un peu différent, il s'agit cette fois-ci d'un harnais (plus sécurisant), et d'une poulie mais qui s'avère vraiment très très lourde pour Pimprenelle. Le personnel est ici aussi très gentil et très accueillant. On a commencé par une courte initiation afin de se familiariser avec les poulies (petits et grands, même système pour tout le monde).

Le parcours enfant est finalement plutôt décevant, très facile (surtout pour Pimprenelle qui avait fait celui du Lac Blanc avant), court, et peu adapté : elle a eu du mal à faire coulisser sa poulie à plusieurs endroits, et parfois elle était même un peu juste en taille (alors qu'ils annoncent la possibilité de le faire à partir de 0,70m). Avantage pour les plus jeunes, il est vraiment au ras du sol, et les enfants sont à portée de bras des parents, mais du coup, pour l'aspect "aventure", on repassera !

On a quand même passé un bon moment, hein, mais on a bien vu que Pimprenelle s'est moins éclatée. La preuve, au bout de 30 minutes, elle en avait déjà marre.

Vous l'aurez compris, même si le prix est plus doux, on aura été bien moins emballé par cette deuxième expérience. Par contre, je dois dire que, vue d'en bas, les parcours adultes avaient l'air assez extra (mais moi, je suis bien trop trouillarde pour tester ^^).



Depuis, nous sommes retournés une fois à celui du Lac Blanc. Le plus dur pour Pimprenelle va être d'attendre de grandir un peu pour accéder aux autres parcours :) On aura sûrement l'occasion d'en tester d'autres dans les Vosges d'ici l'été prochain.