dimanche 30 novembre 2014

Râleuse, boudeuse, grincheuse

Autant ma Pimprenelle peut être un vrai rayon de soleil, boute-en-train avec une bonne humeur communicative, autant elle peut être une petite fille boudeuse, râleuse, grincheuse pour un rien. Et en ce moment, c'est un peu la catastrophe. Absolument TOUT est source de contrariété !

"Ma jupe toooombe, maman
Il est cro chaud mon chocolaaaaaat
je veeeeeux pas prendre le baaain .... je veeeeux pas sortir du baaain
j'arrrrive pas à ouvrir mon manteau
papaaaaa, tu marches cro vite
Moi j'en a marre, c'est pas juste"

Etc, etc ... toute la journée ... sur un ton pleurnicheur ultra agaçant.

Et si on a le malheur de la contrarier un peu trop "je m'en va dans ma chambre, je boude" ... ben tiens !

Je trouve ça tellement pénible, ça met tout le monde sur les nerfs, et c'est extrêmement difficile de profiter des moments passés ensemble. Il faut dire que MrGeek n'est pas un modèle dans le genre ... lui aussi est un râleur professionnel ... Alors quand ça pleurniche dans tous les sens, que rien ne va, que tout le monde tourne en rond, en général, on prend les manteaux, les bonnets, et hop, tout le monde dehors ! Un petit coup d'air frais, et ça va mieux (en général).

Je suis quelqu'un de fondamentalement optimiste, je relativise beaucoup, et j'ai plutôt tendance à voir le verre à moitié plein (je ne suis pas non plus un modèle de zénitude absolue, hein ^^). Alors, c'est extrêmement frustrant pour moi de voir ma Pimprenelle si grincheuse. J'aimerais lui apprendre à voir le bon côté des choses, à être plus patiente, à trouver une solution, à penser de manière positive. J'essaye de garder mon calme (grrr ... pas toujours facile de lutter contre mon agacement à moi ...), on essaye de parler pour trouver une solution, on se dit que finalement c'est pas si grave. Je fais une grimace, je blague (parfois je crie aussi, tellement j'en ai marre, soyons honnête, mais ce n'est pas la technique la plus efficace ^^).

Je crois que doucement, cette idée fait son chemin dans sa tête, il lui arrive même de me dire quand je fais tomber quelque chose "c'est pas grave, maman", et j'espère que c'est une phase qui va lui passer !!

J'aime son sourire, l'entendre rire, voir du soleil dans ses yeux, j'aime ma petite fille vive et gaie, pas râleuse et boudeuse !

Et chez, vous, ça râle beaucoup ? C'est une question d'âge peut-être ? Vous gérez comment les moments de crise ?

lundi 24 novembre 2014

{DIY} Les lanternes de Noël

Après les petites lanternes d'Halloween, réalisées par Pimprenelle, voici celles de Noël (plutôt pour des grands cette fois). Une réalisation plutôt simple, avec un effet très sympa. Elles habilleront parfaitement notre table de Noël.



Pour le matériel, vous aurez besoin de :

bocaux en verre, de toutes les tailles (bocal à cornichon, pot de miel, ...), de préférence lisses.
feuilles de papier noires
bombe de neige artificielle
petites bougies chauffe-plat
colle, cutter et ciseaux
(En option, chocolat et tisane, pour passer une bonne soirée ^^)




Avec nos feuilles de papier noires, on découpe des bandes de papier de la largeur / hauteur des bocaux, puis on dessine au crayon un décor de Noël (attention à bien faire un sorte que la hauteur du décor à gauche soit la même à droite car quand on va coller ça va faire moche sinon !!). On découpe, sans oublier de faire des petites fenêtres au cutter.



On colle la bande de papier à l'extérieur du bocal. J'ai utilisé une bombe de neige artificielle pour l'effet "enneigé" (pareil, on pulvérise bien à l'extérieur du bocal, hein !)


On glisse une petite bougie à l'intérieur (qu'on peut même personnaliser avec du masking tape pour se faire plaisir), et on allume !

Ambiance Noël garantie !



(Inspiration et décor trouvés ici)




dimanche 23 novembre 2014

{Fée le toi-même} Notre calendrier de l'Avent

Je crois que je suis encore plus impatiente que Pimprenelle, j'adore l'ambiance de Noël, une fête importante ici, et on prend plaisir à le préparer et à l'attendre, autant qu'à le fêter. Le calendrier de l'Avent est donc un élément essentiel. Je ne me rappelle pas une seule année sans calendrier depuis que je suis toute petite, les cases à ouvrir chaque jour, le petit chocolat à croquer le matin, ... 

Cette année, j'ai pris plaisir à en confectionner un pour les filles, tout simple, vous allez voir,(oui, parce que bon, faut être réaliste et faire avec le temps qu'on a ... peut-être qu'un jour je me lancerais dans une de ces réalisations magnifiques qu'on voit sur Pinterest), et sans une tonne de matériel. J'ai donc opté pour la réalisation de petits berlingots en papier.



Matériel

papier un peu cartonné (mais pas trop)
colle, ciseaux
masking tape

Et c'est tout !

On commence par découper des bandes de papier. J'ai fait 2 tailles de berlingots : 11 cm sur 22 cm et 9 cm sur 18 cm.

Ensuite on les colle, pour former des rouleaux. Une fois que la colle a bien pris, on forme le premier côté du berlingot, en écrasant un bord de façon à ce que la jonction soit au milieu. On ferme avec du masking tape.








On n'oublie pas de garnir le berlingot. Ici, on a opté pour un mélange de friandises, de petits jouets, places de manèges, ballons, ... sans en faire trop non plus. Elles vont être plus que gâtés à Noël !







Et on referme l'autre côté du berlingot avec du masking tape, en écrasant le papier dans l'autre sens (la jonction nous sert de repère), et voilà notre petit berlingot terminé. Reste à les numéroter si vous le souhaitez.

Pour ma part, je les ai juste placé dans des jolis paniers décorés et elles piocheront au hasard.

Et chez vous, calendrier de l'Avent ou pas ? 





dimanche 16 novembre 2014

Instantanés #Octobre 2014

Oui, je sais, on est le 16 novembre ... Au secours !! ... que le temps passe vite ! Et depuis que Pimprenelle est à l'école, c'est encore pire, les semaines défilent à toute vitesse. Temps pis, je prend quand même le temps, de noter ici quelques petits bonheurs et jolies choses. Et puis, ce mois d'octobre était tellement doux et ensoleillé ... on a fait des provisions de soleil pour affronter novembre.

Il y a eu des belles balades dans la forêt, du poney dans les vignes, des premières chaussure achetées, des moments partagées avec ma Pimprenelle pour bricoler tout un tas de petites choses, la découverte du centre aéré, et plein de microbes qui nous ont quand même bien embêtés !


mardi 11 novembre 2014

Les chipettes - Octobre 2014

Pimprenelle

- a passé ses premières vacances scolaires entre le centre aéré et la maison, pour cause de microbes (et on a été servi, entre la scarlatine et la gastro ...). Je crois qu'elle a plutôt apprécié cette première expérience (en plus, ils ont été au cinéma, et en bus, une vraie aventure pour Pimprenelle, encore plus que le film en lui-même !),

- a toujours du mal à canaliser son énergie débordante, elle a besoin d'être occupée sans arrêt, de se dépenser, courir, bouger, sinon elle enchaîne les bêtises à gogo,

- ne veut mettre que des jupes (alors que l'hiver dernier, elle ne voulait que des robes), et c'est une petite fille têtue qui sait ce qu'elle veut, et avec le froid qui revient, c'est à nouveau la bagarre pour lui faire accepter de mettre un pull,

- est toujours aussi fan de poney. On a trouvé un petit centre équestre familial, juste à côté de la maison, et du coup, on a profité du soleil et de la douceur de ce mois d'octobre pour aller faire une balade en poney dans les vignes, avec Anja,

- a adoré préparer tout un tas de bricolages mignons pour la fête d'Halloween.



Poussinette

- a trouvé un moyen pour se défendre et marquer son territoire : elle mord ... hum ... oui, même ses copains de crèche. Comme elle est plutôt menue et toute fine par rapport aux autres et qu'il lui faut un moyen de s'imposer par rapport à sa soeur, elle a trouvé celui-ci. Pas évident de lui faire comprendre que c'est une bêtise,

- a une passion pour les cailloux, qu'elle adore ramasser,

- a un nouveau jouet préféré : les bouteilles dont elle s'amuse à visser et dévisser les bouchons,

- s'est régalée en grimpant avec sa soeur sur le poney, elle a adoré,

- a pris beaucoup d'assurance sur ses deux pieds et veut tout le temps marcher, elle râle quand elle doit rester dans sa poussette,

- a fait quelques nuits plutôt corrects avec seulement 2 réveils (et pour ma Poussinette, c'est vraiment un exploit !)



vendredi 7 novembre 2014

un bébé à maman ?

Ma Poussinette, depuis qu'elle est née, est ce qu'on pourrait appeler un "bébé à maman". Elle est très proche de moi, parfois même fusionnelle, on se gave de bisous, de câlins.


Dès les premières heures, à la maternité, elle a dormi avec moi, tout contre moi. Pendant de nombreux mois, c'est dans mes bras qu'elle voulait être, uniquement dans mes bras (merci mon écharpe, et surtout, surtout mon Ergobaby !), et, si elle acceptait son papa, dès que possible, c'est vers moi qu'elle retournait (c'est un peu en train de changer ces derniers temps, et quelques fois, maintenant, je l'ai vu pleurer parce papa partait sans elle). 

Depuis qu'elle sait marcher, quand le matin, c'est son papa qui va la chercher (oui, parce que, en plus de mal dormir la nuit, mademoiselle est matinale ...), dès qu'elle peut, elle en profite pour s'échapper du salon et venir me rejoindre dans la chambre. Elle me réveille avec son grand sourire en grimpant sur le lit. Je ne peux pas résister, je fonds, je craque ♥♥♥ 

Quand je rentre du travail, elle fait le pot de colle, le bébé koala, impossible de la poser, il lui faut sa dose de "maman", sa tétée de retrouvailles, même si elle n'a pas vraiment faim. Elle a besoin d'être tout contre moi, de me sentir, de me toucher, et moi aussi, j'en profite pour respirer son odeur de bébé encore un peu.

Mais parfois, j'aimerais respirer un peu, être moins indispensable, déléguer le rituel du coucher, avoir quelques minutes tranquilles. Et puis, c'est aussi une question d'équilibre, pour elle, pour moi. Alors, je me pose des questions. Est-ce que c'est moi qui crée cette dépendance (qui au fond ne me déplaît pas tant que ça) ? Est-ce que c'est son caractère ? Est-ce que c'est l'allaitement long ?

Pour tout vous dire, ma Pimprenelle, elle, depuis tout bébé, est très très proche de son papa. C'est lui qui la consolait la nuit, c'est dans ses bras qu'elle voulait être, et je me suis sentie frustrée, rejetée (jalouse, même) de cette relation fusionnelle qu'elle avait avec son papa, à tel point que je m'étais jurée que, si il y avait un numéro 2, ce serait un bébé à maman ... d'où mes interrogations aujourd'hui ! Est-ce que c'est moi qui inconsciemment induit cette relation, en ne laissant pas sa place au papa ??!

Pour l'allaitement, j'ai choisi un allaitement long pour ma Poussinette, alors bien sûr, on a une relation particulière, intense, câline, incomparable et irremplaçable. Pourtant, Pimprenelle, elle aussi a été allaitée 6 mois et demi, c'est quand même pas rien (comme quoi, ceux qui disent que l'allaitement empêche le papa de trouver sa place, ont vraiment tout faux ^^). Ça doit jouer, c'est sûr, mais ma Poussinette aussi a son mot à dire et y trouve son compte, j'ai même l'impression qu'elle en a besoin, et qu'elle n'est pas prête à passer à autre chose (alors que moi, pour ma part, un peu plus).

Les tous premiers instants ont aussi été bien plus facile avec ma Poussinette grâce aussi à un accouchement plus "facile", dont je me suis bien mieux remise et plus rapidement alors que pour Pimprenelle, j'ai eu une fin de grossesse épuisante, un accouchement à rallonge (près de 24h) et des douleurs importantes les premiers jours, qui rendaient pénibles les moindre gestes (j'avais du mal à lui donner son bain faire ses soins, etc ... et donc un papa forcément plus présent aussi). Je me souviens d'un premier mois assez terrible et j'ai mis bien plus de temps à créer des liens avec mon bébé. Alors que pour ma Poussinette, ça a été un vrai coup de foudre, une évidence dès le début. Bien sûr, aujourd'hui, j'aime mes deux filles à la folie, mais ce processus d'attachement et ces premiers jours vécus de manière si différente ont sûrement dû jouer également.

Je suis ambivalente par rapport à cette relation extrêmement fusionnelle, je suis ravie de profiter de mon bébé plus si petit le plus longtemps possible, de ces instants câlins qui m'avaient tant manqué pour Pimprenelle (ce n'est pas du tout dans son tempérament,  c'est une petite fille toujours en mouvement, et quand on arrive à l'attraper pour un bisou ou un câlin, elle se sauve au bout de 30 secondes). Mais j'aimerais aussi que ma toute petite puisse être rassurée dans d'autres bras que les miens, et surtout j'ai peur de l'empêcher de s'épanouir et d'aller vers les autres. Je devrais relativiser, je sais bien, ma Poussinette va à la crèche, tout se passe bien, elle fait la coquine avec ses petits copains, elle a sa place. Mais, on se pose plein de questions quand on est maman, et on a toujours peur de mal faire !! 

Allez, ma bonne résolution : arrêter de me torturer avec mes questions et profiter pleinement des câlins de mon bébé 



lundi 3 novembre 2014

Un goûter d'Halloween

Nous avons terminé les vacances sur un air de fête, avec un joli goûter d'Halloween pour les petits et les grands, pour le plus grand bonheur de ma Pimprenelle qui l'attendait avec tellement d'impatience, cette fête de 'Loween.

Pas de balade dans les rues à la recherche de bonbons, j'ai l'impression que ce n'est pas trop la mode par ici (même si nos voisins avaient été très gentils avec Pimprenelle l'année dernière quand nous avions fait le tour de l'immeuble). En général, les gens sont plutôt surpris et méfiants qu'on vienne frapper à notre porte. Dommage, je pense que cette fête pourrait nous aider à faire un pas les uns vers les autres, de manière rigolote.

Ici, on a donc plutôt choisi d'organiser un goûter le samedi après-midi, aux couleurs d'Halloween : il y avait des gaufres, des bananes fantômes, des clémentines citrouilles, des gâteaux au chocolat araignées, des petits biscuits, un bon chocolat chaud et des bonbons.

Pour décorer la table, en plus de nos petites lanternes et chauves-souris en origami, j'avais imprimé les jolis masques d'Ève et du blog .

C'était parfait, on s'est régalé, on a rigolé, on s'est fait "peur et on s'est dit qu'on le referait !!