lundi 29 septembre 2014

En images #5 La petite Venise

Un jour de fête au marché couvert, mi-automne mi-été, et ce si joli coin, La Petite Venise, avec ses maisons à colombages, colorées et fleuries, les bateliers et les légumes de saison.















mercredi 24 septembre 2014

Une nouvelle pensionnaire

Voilà, on a une nouvelle pensionnaire à la maison depuis début septembre. La maman de MrGeek est décédée cet été, elle était malade depuis longtemps et on savait donc qu'on aurait à gérer à un moment ou un autre la question du chien (même si on espérait très fort que ce soit son frère qui puisse s'en charger ...).


Bref, donc, de toute façon, on ne pouvait pas envisager de l'abandonner, c'était hors de question pour nous. La faire adopter, c'était une solution, mais c'est une chienne de 12 ans, donc plutôt en fin de vie, même si elle est encore très en forme (je ne suis pas sûre qu'elle aurait trouvé une famille) et puis, c'est le chien de la famille ... Alors, même si on habite en appartement, qu'on a deux chipettes encore petites, on lui a fait une place chez nous.

Et j'en connais deux qui sont plus que ravies du changement  :)

Le chien, lui, s'adapte comme il peut. Elle avait toujours vécu plutôt seule (parce que bon, ma belle-mère c'était pas une super compagnie non plus ...), dans une maison, avec un jardin toujours accessible, donc forcément, se retrouver dans un appartement, devoir attendre l'heure de la promenade, ça n'est pas l'idéal.

On a de la chance, elle est d'une extrême douceur avec les enfants, elle ne bronche pas, même quand elle se prend un verre d'eau sur la tête ("Mais elle avait chaud, maman"). En fait, je pense qu'elle est plutôt contente d'avoir de la compagnie, et puis elle a vite compris que traîner à la cuisine au moment du repas des filles, c'était plutôt un bon plan ! Elle a droit à tout un tas de gâteries : mes galettes au quinoa .... hum .... les blinis que j'avais fait pour le repas ... "Elle avait faim, tu comprends", des gaufres, etc ... Elle s'en sort pas trop mal je crois ^^

La seule qui fait un peu la tronche, c'est moi. J'avoue que j'ai du mal à supporter l'odeur de chien, même si visiblement je suis la seule à la sentir... (et objectivement, par rapport à d'autres chiens, elle ne sent pas mauvais, mais je n'y peux rien, c'est une odeur qui me donne la nausée et à laquelle je suis hyper sensible). Et, elle laisse des poils partout, c'est pas pooossssible, non vraiment, c'est affreux, je passe l'aspirateur tous les jours - voire deux fois par jours (je ne prend même plus la peine de le ranger...). 

Bon, je fais un effort, je prend sur moi, je n'aurais malgré tout pas eu le cœur de la laisser. On fait connaissance, elle et moi, et on s'apprivoise :)




lundi 22 septembre 2014

Le rendez-vous du lundi : ma boutique préférée

Aujourd'hui, chez Zaza et Alice, on nous propose de partager nos coups de cœur, nos boutiques préférées (c'est pas sympa pour nos porte-monnaies d'avoir choisi ce thème-là, hein ^^).

Zaza aime chiner (et comme je l'envie de toutes ces jolies trouvailles !), pour ma part, je me rends compte que j'aime de moins en moins faire les boutiques en vrai, par contre, j'adore me perdre sur la Toile. 

Et, LE lieu de toutes les tentations s'appelle ETSY. On y trouve tellement de jolies choses, pleines de créativités, d'originalité, faites à la main. Je peux y passer des heures à collectionner les belles images. Mon panier est toujours plein à craquer, et je me retiens de ne pas tout valider.

En plus, on peut y faire de jolies listes (#passionliste), des Treasuries (collectionner des "trésors", et les partager). Ma page sur Etsy, c'est par ici.

Voici quelques-uns de mes derniers coups de coeur (non, non, ne me remerciez pas ^^)

un cahier de saison (on n'a jamais assez de cahier !)

 un coussin trop craquant
de quoi relooker mon iphone

on n'a jamais assez de mugs non plus !



tellement craquant

je le trouve absolument magnifique (c'est bientôt Noël, non ?!)

Et encore, j'ai dû me restreindre pour ne pas coller encore plus d'images ! N'hésitez pas à me faire partager vos coups de cœur sur Etsy (et ailleurs aussi !).

jeudi 18 septembre 2014

{La fée se promène} Notre première randonnée

Cela faisait longtemps qu'on était tenté, sans oser vraiment franchir le pas. On se trouvait tout le temps des bonnes excuses (les filles sont trop petites, il fait trop froid, trop chaud, on a pas les bonnes chaussures, ...). Et puis, finalement, on a profité de ce joli mois de septembre ensoleillé pour se lancer.

Ici, les balades et randonnées, ce n'est pas ce qui manque. J'ai donc cherché un parcours assez simple, pas trop long et avec comme critère un dénivelé maximum de 300m, bien suffisant pour notre Pimprenelle de 3 ans (oui, parce qu'on a opté, pour cette première expérience, pour l'Ergobaby pour Poussinette et une Pimprenelle qui marche, avec si besoin, les bras de papa).

On a choisi de monter au petit lac du Fischbodle, dans la vallée de la Wormsa. A partir du village de Metzeral, il y a deux itinéraires pour y monter, un chemin qui était indiqué comme un peu technique et accidenté et un autre plus simple. On a donc opté pour la facilité, ne sachant pas trop comment Pimprenelle allait marcher, s'il allait falloir la porter ou non.

La durée estimée était de 2h (pour l'aller-retour). Autant vous le dire tout de suite, on a mis presque le double ^^ (j'avais prévu le coup et emmené un pique-nique !). Le chemin était en effet très accessible, en pente douce (mais en pente tout de même !!), et on a vraiment pris notre temps. Pimprenelle s'arrêtait toutes les deux minutes pour ramasser des fleurs, des mures, des glands et puis "oh, maman, un scarabée", etc, etc ... mais c'était vraiment très agréable. MrGeek a porté Pimprenelle sur la fin du chemin, surtout pour nous faire gagner un peu de temps (on commençait tous à avoir faim !). On a pique-niqué au bord du lac, et pour le retour, on s'est dit qu'on tenterait bien l'autre chemin (la descente nous semblait plus accessible que la montée).

Et on a bien fait ! Autant à l'aller, les paysages étaient sympas, mais un peu monotones, autant sur l'autre chemin, par la vallée de la Wormsa, c'est carrément époustouflant : on traverse la rivière par des passerelles en bois, on passe au dessus de cascades, c'est vraiment magnifique. Pimprenelle en a oublié sa fatigue tellement il y avait de choses à découvrir. Par contre, le chemin est clairement plus accidenté, avec beaucoup de passages au milieu des cailloux et si on l'avait pris à l'aller, je crois qu'on ne serait toujours pas au bout ! Mr Geek a beaucoup porté Pimprenelle dans ces passages un peu délicats pour elle.

Toujours est-il qu'on est tous revenus ravis de cette première expérience. Ça nous a fait vraiment du bien de prendre l'air, de faire un peu d'exercice physique pour moi (hum), de se dépenser pour Pimprenelle. Ma Poussinette, elle, a apprécié aussi la balade, bien calée dans son Ergobaby.

Par contre, on hésite encore sur les meilleures solutions de portage pour des randonnées un peu plus difficiles, avec deux jeunes enfants : sac à dos de randonné ? porte-bébé ergonomique adapté aux bambins ? N'hésitez pas à me faire partager vos expériences !


















vendredi 12 septembre 2014

Mes souvenirs de rentrée

Je sais, c'est la première rentrée de ma Pimprenelle, tout ça, tout ça ... Oui, mais en fait, moi, de la voir rentrer à l'école, cela me rend plutôt nostalgique.

Je n'ai pas de souvenir précis de mon premier jour d'école (sûrement parce que, d'après ma mère, tout c'était plutôt bien passé, pas de larmes, rien de traumatisant). Des souvenirs de rentrée, par contre, j'en ai beaucoup.


Je me souviens qu'en petite fille timide et discrète, je ne savais pas bien où me mettre, et que je croisais fort, fort, fort les doigts pour qu'une autre petite fille vienne me parler.

Je me souviens de la joyeuse ambiance pour les courses de rentrée scolaire, j'adorais ça, choisir les nouvelles fournitures, cahiers, gommes, crayons de couleur, coller les étiquettes, écrire soigneusement son prénom, ... Ma maman prenait systématiquement des congés la semaine avant la rentrée, histoire de tout préparer, et de profiter encore un peu d'être tous ensemble.

Je me souviens du choix du cahier de texte au primaire, puis de l'agenda au collège. On avait le droit de prendre celui qu'on voulait, peu importe le prix (parce que, avec 4 enfants, pour le reste, on faisait plutôt attention).

Je me souviens de ce mélange de stress et d'excitation la veille de la rentrée.

Je me souviens de l'angoisse dans la cour de l'école, à attendre patiemment mon tour d'être appelée. (Ils ne vont pas m'oublier quand même ? Et mes copines ? Est-ce qu'on va être dans la même classe ?).

Je me souviens des jolies coiffures que nous faisaient ma maman ce jour-là, du choix très important de LA tenue, du soin qu'on mettait tous à se préparer.

Je me souviens du ventre un peu noué au petit déjeuner.

Je me souviens parfaitement de ma rentrée en 6ème, dans un nouveau collège, loin de mes copains et copines qui allaient tous dans un autre établissement. Je me souviens parfaitement de cette cour qui me semblait immense et noire de monde, en train d'attendre fébrilement avec ma maman (je ne me souviens pas si mon papa était là, possible que oui, aucune idée), en croisant les doigts très très fort, pour être dans la même classe que la seule petite fille que je connaissais déjà. Je me souviens que je voulais faire la grande, alors que je me sentais toute petite, je me vois encore monter ces escaliers et jeter un dernier regard à ma maman.

D'accompagner ma Pimprenelle pour son premier jour d'école, j'ai retrouvé cette ambiance si particulière : traverser la cour de l'école, enfiler les chaussons, accrocher son manteau, se faire un gros bisou et se dire à ce soir. Ces petits gestes, ces petits rituels que ma maman faisaient pour moi que, naturellement je fais avec ma Pimprenelle, pleine de nostalgie et de ces souvenirs d'enfance.


Ma soeur, qui faisait sa première rentrée en toute petite section, à 2ans, et moi en grande section de maternelle.

jeudi 11 septembre 2014

{Frian-Dises} Une histoire de cheveux

Un matin, je vois une toute petite mèche de cheveux qui tombe sur les yeux de ma Pimprenelle et qu'elle passe son temps à chasser pour la glisser derrière son oreille. Je décide donc de la lui couper avant d'aller à l'école.

Pimprenelle : "Maman, toi aussi, tu es une Karen ?"
Moi : ".... ?"
Pimprenelle, qui insiste : "Maman, toi aussi, tu es une Karen ?"
Petite lumière dans ma tête : "Ahh, tu veux dire une coiffeuse !"

Et oui, la coiffeuse de Pimprenelle s'appelle Karen :)


(Sur une idée de Miss Brownie)


lundi 8 septembre 2014

Alors, la baby gym, ça vaut le coup ou pas ?


En cette période de rentrée scolaire, où chacun se plonge dans le casse-tête des activités extra-scolaires, de la concordance des emplois du temps, qui fait quoi, ou, quand, comment ... je me dis que faire un petit bilan de notre première expérience à la baby gym pourrait bien en éclairer certains. 

J'avais fait un billet tout au début qui donnait surtout notre avis sur le pourquoi d'une activité extra-scolaire à 2 ans, mais je n'avais pas encore le recul nécessaire pour savoir si oui ou non nous avions fait le bon choix (même si a priori, notre Pimprenelle semblait, elle, déjà conquise).

Nous avons donc inscrite notre Pimprenelle de 2 ans, en septembre dernier à la baby gym, dans le groupe des 2/3 ans. Nous y sommes allés tous les samedis matin, de 10H à 11H. Les petits étant nombreux, la présence d'un parent est nécessaire. Le groupe se composait d'une vingtaine d'enfants (oui, oui, les fois où tout le monde est là, ça fait vraiment beaucoup de monde ...).

Chaque séance se déroule de la manière suivante : 

* un petit échauffement : courir à l'autre bout de la salle, revenir se cacher derrière papa ou maman, marcher comme un ours ou comme un canard, ...

* un premier tour de circuit pendant une vingtaine de minutes : chaque samedi, les 4 encadrants installent un parcours, avec souvent, une thématique principale (sauter, grimper, l'équilibre, ...) dans toute la salle. Chaque parent accompagne son enfant sur le circuit, et les ateliers un peu plus techniques sont assurés par les encadrants (roulade, trampoline, se balancer aux anneaux, ...).

* une pause, avec une activité intermédiaire, souvent rigolote : manier un ruban, jeux de ballon, jeux avec des cerceaux, ...

* un nouveau tour de circuit d'une vingtaine de minutes,

* et une petite chanson mimée pour se poser un peu avant de repartir.

On a trouvé les séances bien rythmées, ni trop longues, ni trop courtes, avec parfois un petit manque de diversité (mais plus ressenti par les parents que les enfants, qui, eux, s'éclatent quoi qu'il arrive). Les activités sont plutôt bien choisies pour permettre aux enfants de développer leur motricité, leur équilibre. Ils apprennent à écouter une consigne (pas forcément évident pour des petits de 2 ans), ils gagnent en autonomie, prennent confiance en eux au fur et à mesure de l'année.

Notre Pimprenelle, qui adore grimper, escalader, sauter s'en est donnée à cœur joie. Elle y a même trouvé un peu de défi (marcher sur la poutre toute seule, se balancer à la corde, grimper tout en haut des espaliers). Elle a aussi participé à son tout premier gala (et je pense que j'étais aussi fière qu'elle de la voir évoluer dans cette salle immense devant tout un tas de monde !).

La seule chose qui nous a embêté un peu parfois, c'est le nombre d'enfants présents, mais vu le peu de choix d'activités ici pour les touts-petits, ça n'est pas vraiment étonnant (ah, oui, et aussi, les animateurs sont plutôt "ancienne génération" au niveau de la pédagogie, mais bon, pas au point d'en devenir dérangeant ^^).

Vous l'aurez compris, la baby gym, on adore et on valide. Pimprenelle attend d'ailleurs avec impatience la reprise des séances !





samedi 6 septembre 2014

Les Chipettes - Août 2014

Pimprenelle

- a profité à fonds des vacances, de la piscine, de la mer, du sable, ... Elle s'est régalée. Elle nage sous l'eau avec son masque comme un vrai poisson. 

- s'invente tout un tas d'histoires rigolotes, avec souvent comme personnage principale une petite souris. "Tu la vois, maman ? Mais, si, là, là, regarde".

- commence à accepter qu'on la coiffe, et même parfois, me demande une "cresse" comme Elsa (#passionreinedesneiges)

- a découvert les Légos, les vrais, pas ceux pour les bébés. Et elle m'a étonnée par sa patience ! Il faut dire qu'il était question de construire un petit château de princesse. (#passionprincesse)

- adore toujours autant se déguiser (#passionreinedesneiges ET #passionprincesse, oui, oui ...)

- n'a pas très bien compris que la crèche, c'était fini et qu'elle ne reverrait plus ses petits copains, même si elle attend l'école avec impatience.

- a trouvé que venir au travail de maman, c'était plutôt rigolo. On a collé des timbres, fait des tampons, des photocopies, ... et puis, il y a tout un tas de jouets à découvrir. En plus, à midi, on va acheter un "san'wich" à la boulangerie (et même, souvent, un petit gâteau avec ^^). Du coup, elle serait bien venue tous les jours !




Poussinette

- a adoré également se baigner dans la piscine et à la mer. Après un peu d'appréhension, elle s'est lâchée pour flotter toute seule avec ses brassards. Oui, même si elle est toute petite, on a opté pour les brassards, qui, moi, me tranquillise, et qui lui permettent à elle d'expérimenter la sensation de flottaison. Et croyez-moi, même à tout juste un an, elle a bien compris comment agiter ses petites jambes pour avancer. Elle ne voulait même plus qu'on la tienne !

- a fait de la balançoire pour la première fois.

- a décidé qu'il était temps de manger toute seule. Elle hurle si je veux lui prendre sa cuillère. Et finalement, elle ne se débrouille pas si mal !

- n'est toujours pas décidée à marcher, par contre, elle adore se balader debout quand on lui tient les mains. Assez étonnement, pour ma toute petite, je ne suis absolument pas pressée, alors que j'attendais ça avec impatience pour ma Pimprenelle.

- est toujours une petite fille, tout en longueur et plutôt menue (75cm pour 8kgs à 13 mois). Elle fait crevette à côté des copains de la crèche !

- a soufflé une deuxième fois sa première bougie, avec toute la famille, pour la Fête des Anniversaires (on fête tous les anniversaires de l'été en même temps - ils sont 4- et du coup, c'est rigolo, on a un peu l'impression que c'est Noël !). On a été lui choisir une poupée-doudou avec Pimprenelle (qui a un peu de mal à comprendre pourquoi elle n'a pas de cadeaux).

- a repris la crèche le coeur gros. Elle a beaucoup pleuré le premier jour, et puis finalement, tout est rentré dans l'ordre, et c'est une petite fille joyeuse et rieuse que j'ai retrouvée.



lundi 1 septembre 2014

Et le "terrible 3", on en parle ?

Depuis quelques semaines maintenant, ma Pimprenelle peut être parfois vraiment terrible, à s'en retrouver complètement démunie, face à une petite furie, hystérique et en colère. 

J'ai déjà évoqué par ici le fameux "terrible two", et rétrospectivement, je me dis que par rapport à ce à quoi on a droit aujourd'hui, il n'était pas si terrible que ça, et c'était en fait plutôt mignon. Il était surtout question pour ma Pimprenelle de faire "moi toute seule, maman", et ses colères étaient pour la plupart liées à la frustration de ne pas y arriver, sa volonté d'affirmer ses choix, son besoin d'indépendance et d'autonomie. La verbalisation, mettre des mots sur ses émotions a également beaucoup aidé à traverser tout ça. Finalement, j'ai l'ai trouvé assez rationnel, ce terrible two, j'arrivais malgré tout à comprendre ma fille, les raisons de ses colères et du coup, à trouver des solutions.

Mais aujourd'hui, j'ai l'impression qu'on est rentré dans une vraie phase d'opposition, avec une Pimprenelle qui découvre la provocation et qui a compris comment nous rendre dingues. 

Elle tape, donne des coups de pieds, hurle, prend son doudou et file dans sa chambre "moi, j'en a marre, puisque c'est comme ça je va dans ma chambre !!!" (j'avoue que la première fois qu'elle a fait ça, j'ai du me retenir pour ne pas exploser de rire - et oui, elle a toujours une conjugaison un peu personnelle). Et puis, on a droit aussi aux "mamaaaaaan, ma soeur elle m'embêeeeeete. C'est pas juste qu'elle me prend mes jouets, hein maman". Euh, on m'avait pas prévenue, moi, que la pré-adolescence, ça commençait si tôt ...

Petit exemple. Chez nous, le canapé, c'est pour se reposer, se détendre, éventuellement regarder un petit film, et c'est tout. Pimprenelle, elle, voudrait en faire soit une cabane, soit un trampoline. Elle est toujours perchée sur les coussins, dans des positions pas possible. Et, si de temps en temps, on autorise la cabane, sauter c'est absolument interdit (surtout depuis que mademoiselle a fait une très mauvaise chute et s'est faite une vilaine bosse en se cognant au radiateur ... et encore, on a eu de la chance, je trouve !). Oui mais voilà, même si elle a fort bien intégré la consigne, cela ne lui convient pas, à cette chipette ! Et régulièrement, elle se poste tout en haut des coussins de canapé, fait enrager son père qui lui demande de descendre, et parfois je la soupçonne même de grimper exprès, en petit signe de rébellion.

Elle est aussi de plus en plus dure, avec des réaction de plus en plus "violentes". Avant, quand elle se débattait, donnait des coups de pieds, on sentait bien que c'était plus l'expression de son désarrois, de sa frustration, qu'elle n'arrivait pas à contenir. Il n'y avait pas d'intention dans son geste. Maintenant, elle a compris qu'elle pouvait faire mal, et elle s'en sert. Je la vois, déterminée, en colère, attraper mon bras et me griffer fort. Pour tout un tas de raison : c'est l'heure de la douche et elle n'a pas envie, il faut mettre les chaussures, elle veut manger le bonbon tombé par terre, elle voudrait regarder encore un film, ... J'essaye de garder mon calme, je suis bien consciente que justement, c'est particulièrement dans ces moments-là qu'il faut être ferme tout en étant bienveillant, que c'est le signe qu'elle est perturbée et qu'on doit retrouver notre équilibre (une petite soeur qui grandit et qui prend de plus en plus de place ? la rentrée des classes ? Elle s'ennuie ? Plus de rythme ?). 

Mais franchement, honnêtement, la dernière fois qu'elle a fait ça, je l'ai mise dans sa chambre pour se calmer (après avoir crié un peu fort - hum). Je ne sais pas bien comment réagir pour mettre fin à ces crises, sans l'humilier ou la blesser, mais sans accepter non plus qu'elle utilise la violence, alors ici, on a choisit l'option "je me calme dans ma chambre, je peux crier jusqu'à ce que la colère soit partie, et je peux ensuite revenir au salon". On demande pardon, un gros bisous, un gros câlin et on passe à autre chose". Bref, donc, après l'avoir mise dans sa chambre et une fois la colère retombée, j'ai essayé de discuter avec elle, et j'en ai pleuré d'incompréhension, de frustration de ne plus reconnaître ma petite fille, de ne plus savoir comment la prendre, comment lui parler. Je ne sais pas si c'est bien ou non de pleurer devant ses enfants, je pense par contre que, du coup, Pimprenelle a réalisé que son attitude me faisait du mal (au-delà de la souffrance physique, j'entends). On s'est fait un gros câlin, je lui ai demandé pardon d'avoir crié fort, elle m'a demandé pardon aussi, mais pfiou, j'ai quand même toujours le cœur serré quand j'y pense.

J'espère sincèrement que ce n'est qu'une phase difficile et qu'on va remonter la pente (parce que, ces derniers temps j'avais plutôt l'impression du contraire et que c'était de pire en pire ...)