jeudi 23 février 2017

Ma maison est en carton ...



Quand Pimprenelle et PomPom ont vu ce gros carton au milieu de salon, elles étaient comme folles, il fallait ABSOLUMENT qu'elles puissent jouer avec, elles avaient mille idées en tête. Alors, on a fait comme on fait d'habitude, on a été trainé sur Pinterest :)

On a trouvé des tas de maisonnettes plus jolies les unes que les autres, et finalement, je suis tombée sur un plan de découpe assez facile à suivre (ici). Puis on s'est laissé porté par notre inspiration. J'ai bien écouté les directives de mes petits architectes en herbe et je me suis efforcée d'exaucer leurs souhaits : un coeur dans la porte, une poignée, une petite fenêtre dans le toit, ...

Une fois le "gros oeuvre réalisé", comme mes parents font des travaux chez eux, on a poussé le sens du détail en leur piquant un peu de peinture blanche pour faire une sous-couche ^^ Oui, c'est plus propre, on ne voit plus les écritures sur le carton, mais c'est loin d'être indispensable (sauf si vous êtres extrêmement maniaque et pointilleux ...).



Après avoir patienté pour que tout soit bien sec, on est passé à la déco ... Là, il a fallu canaliser un peu les ardeurs, car ça partait un peu dans tous les sens.

Pour le toit, j'ai marqué les contours des tuiles avec du masking tape, pour que les filles puissent participer, un côté tout rose et un autre rose et bleu, c'est précis ! Pour la maison, un côté pour le "scibouillibouilla", un arc-en ciel, un grand arbre avec des pommes, et le dernier, en rose et rouge :) Puis, il a fallu attendre patiemment, ENCORE, que tout cela sèche pour jouer dedans et réaliser tous les petits détails.



On a terminé en installant une sonnette, une boîte aux lettres, et même des jolies lumières. Il ne manque plus que les rideaux aux fenêtres !











Et puis, il s'est avéré assez vite que notre mignonne petite maison était un peu trop petite pour deux colocataires pas toujours très délicates. On a fouillé la cave de papi et mamie et heureusement, on a trouvé un autre grand carton (moins pratique, j'ai dû un peu plus bidouiller pour lui donner une forme de maison ...). On a donc commencé notre village ^^

Pour cette deuxième maison, on a été un peu plus vite pour la déco, pas de sous-couche blanche (oui, c'est moins joli, on voit les écritures du carton ... arf, dur pour la maniaque que je suis), et j'ai fait le toit un peu "à l'arrache", mais, je vous le dit, la double-porte, ça change tout ^^(du coup, elles se bagarraient pour avoir la deuxième, bien plus petite, et moins bien finie, je vous jure -_-). Sur celle-ci, on a dessiné un panda, des ailes de coccinelle, et des arcs-en-ciel avec des vraies nuages.



Quelques conseils : j'ai collé les différentes parties des maisons avec soit le pistolet à colle, soit du gros-scotch. Evitez si possible le gros scotch car la peinture a tendance à s'effriter et ne pas tenir dessus. Si comme moi, vous avez des petites tornades, pensez à renforcer la porte, mes filles ne sont pas particulièrement délicates quand elles l'ouvrent et la ferment, on a déjà dû la rafistoler un peu ! J'ai réalisé les "nuages", avec du rembourrage, collé avec mon pistolet à colle.

Les filles adorent leurs maisons, elles y passent beaucoup de temps, s'inventent mille histoires, s'invitent à boire le thé, ou y installent des boutiques. Elles voudraient maintenant compléter le village (mais heureusement pour moi, plus de gros carton en vue ^^).







lundi 13 février 2017

Instantanés #Janvier 2017

En janvier, nous avons fêté les 90 ans de mon grand-père. Je me rend compte que les filles ont de la chance de connaître leurs arrières grands-parents et de profiter d'eux, alors qu'ils sont encore en pleine forme ! Il y a eu des ballons, un gros gâteaux, et en bonus, la neige, pour cette belle journée.

La grippe m'a mis KO une bonne semaine (impossible de me souvenir de la dernière fois que j'ai eu la grippe ... ça faisait un bail !).

En janvier, il a fait froid, très très froid, et on a profité de la neige dans les Vosges (il faut saisir la moindre occasion, car ici, on ne sait jamais si ça va durer...). On a fait quelques descentes en ski, avec les filles. PomPom, elle, préfère la luge.

On a mangé des galettes et Pimprenelle était un peu déçue de ne pas avoir la fève à l'école, cette année (et oui, il n'y a eu que des Rois, paraît-il, un scandale ^^).

En janvier, j'ai eu une nouvelle lubie, les mini-grues en origami. La légende dit que si on plie 1000 grues dans l'année, nos souhaits de santé et de prospérité se réaliseront. Pimprenelle, elle, veut un arc-en-ciel comme vœu, alors tous les jours, elle me demande à combien j'en suis :)















vendredi 10 février 2017

{DIY} Un tutu arc-en-ciel pour carnaval (sans couture !)

Carnaval est une des fêtes préférées de Pimprenelle (même si elle m'a dit "ce serait bien si c'était tous les jours la fête" ^^). Cette année, elle a réfléchi longtemps à son costume, on a pris le temps de dessiner très précisément ce qu'elle voulait, puis on s'est mis au travail :)

Pimprenelle voulait un costume de "super fée", une fée multicolore, arc-en ciel, avec des ailes, un diadème rose, une baguette, des chaussures à paillettes, ...


On s'est donc attaqué à la réalisation d'un tutu aux couleurs de l'arc-en-ciel. J'ai opté pour une version simple sans couture. Pimprenelle a choisi les couleurs de tulle qu'elle souhaitait : du rose fluo, bien sûr !, du violet, bleu turquoise, jaune, rouge, orange, et on a complété avec du vert et blanc qu'il me restait du mariage de ma soeur.



J'ai commencé par découper une cinquantaine de bandes de tulle, de 10 cm de large et de 65 cm de long. Je partage avec vous les conseils de la vendeuse de Mondial Tissu pour découper les bandes de tulle qui vont vous servir à réaliser le tutu : un cutter rotatif et on découpe dans les rainures du carrelage (ça marche bien, avec un cutter normal, même si je pense que ce serait encore plus facile avec un cutter rotatif). On commence par découper la longueur, puis on la roule pour découper des petits tronçons de 10 cm.

Pimprenelle les voulait pointues, alors, j'ai découpé une jolie pointe au bout de chaque bande. Pour aller plus vite, on plie la bande en deux dans le sens de la largeur, puis encore en deux dans le sens de la longueur.

Une fois toutes mes bandes découpées, j'ai choisi de les nouer autour d'un élastique, mais un ruban aurait pu fonctionner à merveille également (à noter que l'élastique se détend un peu au fur et à mesure qu'on noue les bandes de tulle, donc le découper plus serré que le tour de taille de l'enfant de bien 8 à 10cm). Pour les nouer, on plie les bandes en 4 dans le sens de la longueur, puis en deux. On glisse sous l'élastique, et on passe les longueurs dans la boucle (si ce n'est pas clair ... hum hum ... il y a plein de tutos en vidéos sur youtube).

 Et voilà le résultat final ! 


On a complété les déguisements de ces demoiselles (oui, parce que PomPom évidemment ne jure que par son modèle ultime et absolu, sa grande soeur d'amour), par des ailes de papillon multicolores, diadème et antennes de papillon, baguette de fée (pour celle de Pimprenelle, j'ai customisé une vieille baguette avec des restes de tulle pour l'assortir à son déguisment) et des babies arc-en-ciel que j'adore (achetées chez Boden pour le printemps prochain, donc encore un peu grandes mais elle s'en fiche ^^).





mardi 31 janvier 2017

Nos cartes de voeux



J'adore écrire, envoyer des cartes postales, des petits mots, avoir de douces pensées pour les autres, et pourtant, cela faisait des années que je n'avais plus envoyé de cartes de vœux. Quel dommage tout de même ! 

Cette fois-ci, j'avais repéré quelques modèles tout simples sur Pinterest, avec des petits sujets en origami. Pimprenelle voulait fabriquer depuis longtemps celui de son "cahier de loups" (l'album que nous avions ramené du Parc Alpha, dans le Mercantour). C'était l'occasion toute trouvée. 

Ces petits loups ont eu d'abord une première vie dans notre sapin de Noël, puis ils sont venus décorer nos cartes de vœux.

Pimprenelle et PomPom ont ensuite choisi les photos que nous avons mise dedans et Pimprenelle a souhaité ses voeux. C'était mignon, elle a souhaité à sa grand mamie de manger une bonne galette des rois et à son cousin de bien rigoler avec ses copains :)

Pour les maîtresses, Pimprenelle leur a également offert une grue porte-bonheur, en origami.

On est le 31 janvier, je suis encore tout pile dans les temps pour vous souhaiter une douce année 2017 :)